Les bienfaits de la promenade

02.04.21

Plus que jamais, nous sortons marcher dans la nature. Une excellente pratique pour le corps et l'esprit ! Mais comment faire en sorte que cette activité reste sûre et agréable pour tout le monde ? Et que faire en cas de problème ?

Vous avez découvert les joies de la marche à pied ces derniers temps ? Vous n’êtes pas le/ la seul(e) à être dans ce cas ! Avec quelques bonnes habitudes, vous faites preuve de respect envers la nature et vos compagnons de marche.

Quelle attitude adopter face à la nature et aux autres ?

  • Emportez toujours vos déchets avec vous ou jetez-les dans une poubelle publique. Les déchets attirent les parasites et peuvent polluer le sol. De plus, ils se décomposent très lentement. C'est également le cas, par exemple, pour les pelures de bananes et d'oranges. Ne les jetez donc pas dans la nature.
  • Saluez les autres promeneurs. Laissez-les passer s'ils vont plus vite que vous ou s'ils s'approchent de vous. Signalez quand vous souhaitez dépasser quelqu'un et faites-le toujours par la gauche.
  • Pour éviter de piétiner les plantes et de perturber les animaux sauvages, il est préférable de rester sur les sentiers balisés.
  • Dans les réserves naturelles, les piétons partagent parfois les sentiers avec les cyclistes. Si ces derniers veulent vous dépasser, écartez-vous un instant afin de les laisser passer.
  • Vous vous promenez sur une voie publique et il n'y a pas de trottoir ? Marchez alors de préférence sur le bas-côté de la route. Si ce n'est pas possible, vous pouvez emprunter la piste cyclable, mais n'oubliez pas que les cyclistes y conservent la priorité.

Marcher avec votre fidèle compagnon

Vous avez un chien ? Vous aurez donc toujours de la compagnie lors de vos sorties.

  • Les chiens sont parfois imprévisibles et certains enfants ou adultes en ont peur. C'est pourquoi les autres promeneurs apprécient vraiment de voir les chiens tenus en laisse. Par ailleurs, dans la plupart de nos communes belges, vous devez garder votre chien en laisse.
  • Si vous vous promenez en Flandre ou à Bruxelles, vous pouvez dans certaines zones bien délimitées laisser votre chien courir librement. Mais vous restez, quoi qu'il arrive, responsable de votre compagnon à quatre pattes. Alors, gardez toujours un œil ouvert !
  • Certaines réserves naturelles interdisent purement et simplement l'accès aux chiens, même en laisse. Gare aux amendes !

Rester visible dans l'obscurité

Il vous arrive de marcher quand il fait nuit ou par mauvais temps ? Assurez-vous de bien voir ce qui vous entoure et d'être bien visible pour les autres.

  • Portez des vêtements et accessoires bien visibles : gilet fluorescent, brassard réfléchissant, bandes LED pour chaussures ou sac à dos, vêtements de sport avec bandes réfléchissantes, etc.
  • Empruntez, de préférence, les chemins éclairés. S'il n'y en a pas, une lampe frontale vous aidera à vous y retrouver dans l'obscurité.
  • Si vous promenez votre chien, faites en sorte qu’il soit également visible pour les autres en lui mettant un collier à LED ou en attachant une lampe spéciale à sa laisse.

Que faire en cas de problème ?

Si la marche est bonne pour la santé, personne n'est à l'abri d'un accident. Et dans ce cas, une bonne assurance tombe à point nommé, comme l'illustrent les deux situations suivantes.

  • Même si votre chien est obéissant et que vous le tenez en laisse, il peut échapper à votre contrôle parce qu'il est surpris par un bruit soudain, par exemple. S'il renverse un enfant ou mord un autre promeneur, vous êtes responsable des dommages en tant que propriétaire de l'animal. Votre assurance familiale couvrira alors les frais de l’autre partie.
  • Si vous traversez distraitement une route et heurtez un cycliste qui passe sur la piste cyclable, vous êtes responsable en tant que promeneur. Votre assurance familiale couvre les dommages subis au cycliste. Si vous êtes vous-même blessé(e), vous aurez besoin d'une assurance accident privée.

Source: AG Insurance