Les cybercriminels profitent de la crise du Corona Virus

10.02.21

Le pays tout entier est sous le joug de la crise du coronavirus. On ne parle que de confinement. Faut-il s'étonner alors que les cybercriminels sautent immédiatement sur cette occasion? De nouveaux messages de phishing (hameçonnage) attirent les gens sur des sites web présentant soi-disant des infos sur le coronavirus ou vendant des masques de protection à des prix intéressants. Si vous ouvrez ce genre de site web sur un ordinateur non sécurisé, les escrocs pourront en un tour de main placer un virus sur votre ordinateur et accéder à toutes vos données personnelles et professionnelles.

Quelques conseils:

Des informations fiables?

Ne faites jamais confiance à des courriels donnant des infos sur le coronavirus provenant d'entreprises dont vous n'avez jamais entendu parler. Vous souhaitez des informations fiables? Surfez sur http://www.info-coronavirus.be/fr/.

Comment puis-je me protéger contre le phishing?

Le nouveau groupe cible des cybercriminels est tout trouvé: les télétravailleurs. Si vous recevez un courriel de la part de votre direction avec un lien menant à un site web Outlook (falsifié), ne cliquez pas tout de suite, car cela pourrait être un courriel de phishing. Vous hésitez? Ne cliquez pas dessus.

Vous croyez avoir reçu un e-mail de phishing? Contrôlez tous les détails:

  • L'adresse de l'expéditeur doit se terminer, après l'@, du domaine d'un site web officiel. Un e-mail officiel de Baloise Insurance se terminera toujours par @baloise.be et pas par @assurancepascher.be. Veillez à ce que le contenu du message corresponde au domaine utilisé.

 

  • Le sujet du courriel ressemble à une phrase que l'on prononcerait? Par exemple: "Vos données sont obsolètes. Protégez votre sécurité" ou "Demandez votre nouvelle carte bancaire gratuitement." alors que votre carte n'a pas du tout expiré ... Dans ce cas, il y a clairement anguille sous roche.

 

  • Le courriel contient-il des adresses e-mail, des numéros de téléphone ou des numéros de compte? Faites une recherche sur Google et vérifiez que ce sont bien ceux de l'expéditeur.

 

  • Si vous remarquez quelque chose qui cloche, comme de grossières fautes d'orthographe ou une syntaxe bancale, transmettez immédiatement l'e-mail à suspect@safeonweb.be.

Acheter des masques buccaux ou du gel pour mains en ligne?

Vous recevez des courriels vous incitant à acheter des masques buccaux ou du gel pour mains à des prix exceptionnels? Soyez dans ce cas vigilants. Et faites bon usage des conseils ci-dessus pour vérifier que le courriel est vrai.

S'il s'agit quand même d'un site web inconnu, tapez "WHOIS" via Google, suivi du nom de domaine. Vous voyez ainsi où et quand le domaine a été enregistré. Si le domaine est très récent et/ou a été enregistré à l'étranger, ou si ces infos ne sont pas connues, ce sera un signe qu'il faut se méfier. Soyez aussi vigilants avec une adresse courriel vague.

Source: Baloise