Pension

Particulier

Quel capital votre épargne-pension vous permet-elle de constituer ?

Commencez par l’épargne-pension. Ne passez à l’épargne à long terme que lorsque cette formule devient fiscalement intéressante. Voilà deux bons conseils si l’on veut arriver à la retraite avec un beau pécule. Mais combien d’euros cela va-t-il vous rapporter exactement ? Notre outil pratique vous permet de le calculer avec précision.

Même si votre retraite n’est pas pour demain, il n’est pas mauvais de commencer à épargner dès aujourd’hui. En effet, il y a de fortes chances que votre pension légale n’atteigne pas la moitié de votre dernier salaire net. N’attendez donc pas que les années passent !

D’ailleurs, le gouvernement incite les citoyens à penser à leur pension dès le plus jeune âge, c’est-à-dire à partir de 18 ans, l’âge minimum pour bénéficier d’un avantage fiscal en mettant de l’argent de côté pour ses vieux jours. Vous avez le choix entre deux formules.

Épargne-pension

La première formule concerne l’épargne-pension avec avantage fiscal, également appelée " troisième pilier ". En versant un montant maximal de 940 euros par an  vous aurez droit à une réduction fiscale de 30 %, soit 282 euros.

Si votre situation financière vous le permet, vous avez donc tout intérêt à commencer à épargner au plus vite pour votre pension. Plus vous vous y prendrez tôt, plus l’effet des intérêts composés sera important. Cet effet consiste dans le rendement des intérêts eux-mêmes. En commençant à épargner dix ans plus tôt, vous pourrez presque doubler votre capital pension.

 

Épargne à long terme

À côté du troisième pilier, l’épargne à long terme est une autre manière de préparer son départ à la retraite de façon fiscalement avantageuse. Vous pouvez faire des versements déductibles jusqu’à 2.260 euros par an (année de revenus 2015). Vous bénéficierez ainsi d’un avantage fiscal de 30 % sur le montant versé. Celui-ci peut donc dépasser de beaucoup le plafond de 940 euros fixé pour l’épargne-pension. Malheureusement, vous ne pourrez profiter de cet avantage fiscal que si votre emprunt hypothécaire pour l’achat ou la construction d’une habitation propre et unique a déjà été remboursé. En effet, les deux relèvent du même panier fiscal.

Le contrat doit durer au moins dix ans et il faudra attendre l’âge de 65 ans pour pouvoir disposer de l’argent. Par ailleurs, une taxe de 10 % sur l’épargne à long terme sera également due à cet âge, à l’instar de celle prélevée sur un fonds d’épargne-pension ou sur une assurance d’épargne-pension.

Un avantage supplémentaire est que l’on peut continuer à effectuer des versements fiscalement avantageux au-delà de 65 ans, à l’unique condition que le contrat ait été conclu au plus tard à l’âge de 64 ans.

L’épargne à long terme prend généralement la forme d’un contrat de branche 21. Par conséquent, les primes versées donnent droit chaque année à un taux d’intérêt garanti qui peut encore être majoré d’une participation aux bénéfices. Faites toutefois attention aux frais d’entrée lors du choix du produit, car ils peuvent varier considérablement d’un assureur à l’autre. Cela dit, ils sont d’ordinaire négociables. Tenez également compte d’une taxe de 2% sur chaque prime versée.

Consultez nos documents

Demandez une offre

Information commerciale produit et campagne marketing
Pas de résultat
Information contractuelle produit
Pas de résultat
Information légale / fiscale
Pas de résultat